Séjour à Kos

GUIDE TOURISTIQUE A DESTINATION DES ILES GRECQUES : VOYAGE SUR L'ILE DE KOS

DESCRIPTIF, GEOGRAPHIE DE L'ILE DE KOS :

L'île de Kos située entre Kalymnos et Nissiros est assez étendue avec 290 km2, c'est la 3ème île du Dodecanèse par sa superficie. La partie sud-est est montagneuse avec le mont Dikeos à 846 mètres, mais le reste de l'île est vallonné ou plat avec de grandes plaines fertiles, l'île de Kos est verdoyante, couverte de forêts aux flans des montagnes, de vignes, d'oliviers, de pâturages et de fermes maraichères. Sa population est d'environ 25 000 habitants qui vivent principalement de l'agriculture et du tourisme qui s'est développé depuis 25 ans.
Elle est connue car elle est la terre natale d'Hippocrate « le père de la médecine moderne » et dont le fameux serment est encore utilisé par les médecins actuels.
L'île a vu, ses dernières années, apparaître d'importantes constructions hôtelières surtout autour de la ville principale, sur la côte nord jusqu'à Tigaki et sur la côte sud dans la région de Kardamena. Suivant ce que vous recherchez vous trouverez dans ces zones touristiques toutes les activités possibles, si vous désirez retrouver une vie locale et véritablement grecque, il est préférable de s'éloigner de ces grands centres hôteliers.
L'île est relié du port de Kos aux autres îles du Dodecanèse par des ferrys et des highspeeds ainsi qu'au Pirée, elle a aussi un aéroport situé à Antimachia dans l'ouest de l'île avec plusieurs liaisons vers Athènes et des vols charters vers les pays nordiques principalement.

MYTHOLOGIE, HISTOIRE DE L'ILE DE KOS :

L'île aurait été habitée dès le néolithique (traces conservées dans plusieurs régions de l'île et principalement à Kefalos dans l'ouest). Les premiers habitants seraient des Cariens, puis des crétois. Elle est assez peuplée pendant la période mycénienne et elle envoie des bateaux et une armée pour le siège de Troie, comme beaucoup d'îles du Dodecanèse. 
Vers 700 avant J.C, elle fait partie d'une ligue avec les 3 grandes villes de Rhodes : Lindos, Ialyssos et Kamiros et les villes de Ionie : Halicarnasse et Cnide. Elle est conquise par les Perses mais après les guerres médiques (490 - 480 avant J.C) elle devient membre de la confédération Athénienne (ligue de Délos). C'est après cette période que la nouvelle ville de Kos est édifiée à partir de 366 avant J.C et elle restera la capitale de l'île jusqu'au 6ème siècle après J.C, détruite par un tremblement de terre.
Hippocrate naquit en 460 avant J.C à Kos et étudia la médecine empirique en vigueur, faites de superstitions, puis après de multiples voyages il crée l'observation clinique des symptômes ceci entraine une étude rationnelle des états maladifs, base de la médecine moderne, il fonde une école et dès cette période l'île devînt encore plus renommée et son centre de soins (l'Asclepieon, déjà connu à travers toute la Grèce et l'Ionie) prend encore plus d'importance. 
Comme toute la Grèce elle devînt province de l'empire romain, au 1er siècle, Saint Paul visite l'île et est édifiée une des premières églises chrétiennes de Grèce, puis elle passe sous l'empire Byzantin après la scission en empire d'orient et d'occident. Cette période est troublée car l'empire Byzantin subit divers assauts, Génois, Vénitiens, raids de pirates jusqu'au début du 14ème siècle. En 1315, les chevaliers de Saint Jean prennent possession de l'île et construisent une forteresse en lieu et place de l'agora antique (le château veille toujours sur le vieux port de Kos). En 1522 elle est prise par les turcs qui conservent l'île sous leur domination jusqu'en 1912, à cette date elle suit les autres îles du Dodecanèse. Lors de la guerre entre les turcs et les italiens à cette époque, l'Italie prit le contrôle des îles du Dodecanèse dont Kos et celles-ci demeureront italiennes jusqu'à la fin de la 2ème guerre mondiale en 1945, puis sous occupation britannique avant d'être rétrocédée à la Grèce avec les autres îles du Dodecanèse en 1948 soit depuis seulement un peu plus de 60 ans.

A DECOUVRIR SUR L'ILE DE KOS :

- ville de Kos avec la platia Platanou, place située devant l'entrée du château qui est celle du fameux platane d'Hippocrate, mais il n'est pas celui d'origine (il aurait 2400 ans ce qui paraît impossible) mais c'est quand même un très vieux et très bel arbre.
- Vous pourrez vous promener sur les remparts de la forteresse des chevaliers de Saint Jean qui est encore en très bon état, de nombreuses pierre proviennent des monuments antiques.
- La vieille ville de Kos, située sous la ville nouvelle, a été en grande partie dégagée. Ceci permet de se rendre compte de l'étendue de cette ville antique. Vous pourrez voir l'agora antique, des restes de demeures, des thermes et des mosaïques de différentes périodes, une villa romaine et un petit théâtre. Le musée archéologique conserve une très belle mosaïque du 2ème ou 3ème siècle, et des pièces découvertes sur l'île (marbres d'époques romaines principalement).
- L'asclepieon : le 2ème site archéologique de Kos est situé à cinq kilomètres de la ville de Kos, il s'étend sur quatre niveaux reliés par des escaliers, l'ensemble est assez spectaculaire malgré le démantèlement des chevaliers qui s'en sont servi comme d'une carrière. Totalement disparu de la mémoire des habitants de l'île, il fût redécouvert au 20ème siècle. Fondé au 4ème siècle avant J.C, les malades venaient de la Grèce entière pour consulter.
- Les petits villages de l'intérieur à flan de montagne parmi des forêts de pins et de platanes ont conservé un peu de caractère (région d'Asfendiou).
- La forteresse vénitienne de Antimahia situé à quelques kilomètres de ce village est particulièrement bien conservé et mérite une visite avec en prime une belle vue sur l'île.
- La petite ville balnéaire d'Agios Stephanos possède une très belle plage et sur un rocher devant la mer les ruines d'une ancienne église paléochrétienne. 
- L'île possède de multiples belles plages de sable dont beaucoup sont équipées de parasols, transats et activités nautiques, pour trouver des plages presque désertes il est nécessaire de louer un moyen de transport. 

Comment arriver à Kos depuis la France et depuis la Grèce?

- Vols réguliers Paris Athènes puis vols intérieurs Athènes Kos : vols quotidiens Air France ou Aegean Airlines pour Athènes.
- Vols réguliers Paris Athènes ou charters Paris Athènes (départs de province en saison touristique Lyon, Nantes, Toulouse, Marseille, Strasbourg, etc...) puis vol intérieur Athènes Kos sur Olympic air ou Aegean Airlines (nuit à Athènes souvent obligatoire).

Différents bateaux possibles suivant les périodes et compagnies maritimes : highspeed, ferrys.
- Nombreux bateaux entre les îles du Dodecanèse au départ du port de Kos vers Kalymnos, Rhodes, Samos, Patmos, Nissiros, Tilos, Leros, Symi, Pirée, etc...

Nos possibilités de séjour sur l'île de Kos :
Hôtels de diverses catégories (A, B, C) situés dans les différents villages de l'île (Psalidi, Kos ville, Agios Fokas, Mastichari, Kardamena).
Locations de studios et appartements, locations de maisons : non disponible à Kos.

Notre représentant à Kos vous accueille à l'aéroport ou au port de Kos pour vous transférer à votre hôtel ou à votre location, il peut aussi vous fournir une voiture en location.


Conditions générales - Mentions Légales - Détours 2014 - Site réalisé par Dare Pixel