GUIDE TOURISTIQUE A DESTINATION DES ILES GRECQUES : VOYAGE SUR L'ILE DE SYROS

DESCRIPTIF, GEOGRAPHIE DE L'ILE DE SYROS :

L'île de Syros est la capitale administrative des Cyclades. Ce rôle, important au 19ème siècle et jusqu'au milieu du 20ème, a permis à l'île de devenir un port de commerce important et le siège de consulats européens au 19ème. La ville d'Ermoupolis (la ville du commerce et du dieu Hermes) a grandi et a construit des maisons néoclassiques pendant cette période ce qui fait en grande partie son charme. La ville du 19ème siècle a été construite au pied des deux villes anciennes situées sur deux rochers escarpés Ano Syro la catholique et Vrondado l'orthodoxe. L'île ne vit donc pas principalement du tourisme mais de son activité commerciale et administrative, même si depuis quelques années quelques hôtels et locations, plus un casino attirent beaucoup de grecs et quelques voyageurs étrangers.
Ces activités diverses expliquent que l'île compte autour de 20 000 habitants pour une superficie assez réduite de 85 km2. Elle est relativement vallonnée avec au nord des collines arides et un sommet qui n'est qu'à 442 mètres (mont Pirgos) modeste par rapport aux autres Cyclades environnantes. Les petites plaines du sud de l'île relativement fertiles et arborées produisent des olives et des produits maraichers. Les migrants d'Asie mineure (à partir de 1922) ont apporté à Syros des productions différentes des autres Cyclades, comme les loukoums et les « Halvadipita » si particuliers (nougats aux amandes entre deux disques blancs).

MYTHOLOGIE, HISTOIRE DE L'ILE DE SYROS :

L'île de Syros est habitée depuis le néolithique comme la majeure partie des îles des Cyclades. Des fouilles faites dans le nord de l'île sur l'acropole de Kastri et à Chalandriani ont mis à jour des habitats de l'époque cycladique (3000 à 2200 avant J.C). Plus tard l'île est occupée par des phéniciens qui lui donnent le nom de Phoinikas (village de Finikas dans le sud ouest de l'île) et par les ioniens qui bâtissent deux villes dont une est déjà à l'emplacement d'Ermoupolis. L'île à cette période n'a pas une grande importance, elle suit l'évolution des autres îles grecques des Cyclades. Elle choisit d'être l'allié des perses pendant les guerres médiques puis, suite à la victoire d'Athènes fait partie de la ligue Athénienne (ligue de Délos). A l'époque hellénistique elle devient macédonienne puis port des Ptolémée d'Égypte, puis romaine et byzantine lors de la séparation des empires d'occident et d'orient. Avec le déclin de l'empire byzantin, elle est prise par les vénitiens et le duché de Naxos, c'est de cette période vénitienne que date la construction de la ville d'Ano Syro et sous l'influence de moines capucins et jésuites français qu'elle devient le siège d'une importante communauté catholique protégée par les rois de France. 
En 1537, elle tombe aux mains des turcs avec les autres Cyclades mais continue d'être protégée par les rois de France et les vénitiens et devient le refuge de beaucoup de grecs comme bastion protégé du catholicisme. Avant la révolution de 1821 le port de Syros connait un développement important et celui-ci augmente avec la révolution car il reçoit des réfugiés de Psara et Chios (massacres de Chios et de Psara en 1822) ainsi que de Smyrne ville grecque établie depuis plus de 2000 ans sur la côte turque. Ces nouveaux migrants, qui sont surtout des commerçants et des marins, créent et développent Ermoupolis. Après l'indépendance (proclamée en 1830), la ville devient un important centre commercial avec une flotte puissante et des chantiers navals (famille Goulandris). Lorsque le Pirée devient le grand port d'Athènes, la ville de Syros perd de son importance stratégique au niveau maritime et commercial et retourne presque à l'anonymat, mais garde son rôle administratif de capitale des Cyclades. 

A DECOUVRIR SUR L'ILE DE SYROS :

- Ermoupolis : la ville basse Ermoupoulis, « la ville du commerce (dieu Hermes) » a été construite au 19ème siècle autour du port déjà existant de deux vieilles villes installées en retrait de la mer sur des pitons rocheux. Le centre est la grand place avec la mairie et ses bâtiments administratifs, c'est la place Miaouli du nom du célèbre amiral de la guerre d'indépendance. C'est là que se retrouvent le soir, les familles grecques pour bavarder en faisant le « péripato » ou « volta » lorsque vient la fraicheur du soir, pour boire un café ou manger dans les restaurants répartis aux alentours. Les maisons patriciennes, les rues pavées, le marbre montrent la richesse de la ville au 19ème siècle : kiosque à musique en marbre, théâtre Apollon construit dans les années 1860-1865 et réplique miniature de la Scala de Milan, quartier Vaporia avec ses belles façades patriciennes au bord de l'eau (certaines maisons sont maintenant des hôtels ou des locations de charme).
- Le musée d'Ermoupolis : c'est un petit musée qui contient les découvertes des premières périodes d'habitations sur l'île de Syros, idoles et vases de la civilisation cycladique, objets usuels et céramiques venus du site de Chalandriani au nord de l'île, salle sur des poteries d'Amorgos, et quelques statues d'époque romaine (musée situé juste à coté de la mairie).
- Les villes anciennes Ano Syro et Vrondado : 
Vrondado, le quartier « orthodoxe » n'a pas conservé tout les charme des villages cycladiques, il a été un peu délaissé avec la construction de la ville basse d'Ermoupolis, il est quand même agréable de s'y promener (avec des vues superbes sur la ville basse).
Ano Syro la quartier  « catholique » situé sur un éperon rocheux choisi par les vénitiens pour se protéger des raids des pirates, le village a conservé ses vieilles ruelles pentues, ses maisons chaulées serrées les unes près des autres avec parfois des toits d'ardoise, ses portes et ses passages voûtées, une promenade piétonnière et un retour vers les siècles passées. Pour les amateurs de musique grecque, voir le musée Vamvakaris, célèbre joueur de bouzouki de musique « Rébétika » qui est né à Ano Syro. Au pied d'Ano Syro voir l'église de la Kamissis avec une icône du peintre crétois El Greco datée de 1562-1564. 
- Dellagracia Posidonia : la petite station balnéaire date de la deuxième moitié du 19ème siècle, les maisons de style italien résidences des riches armateurs et commerçants de l'époque sont malheureusement un peu défraichies. Les alentours permettent d'accéder à quelques belles plages de l'île.
- Kini : petit port situé à l'ouest de l'île au fond d'une baie abritée, et quelques belles plages à une courte distance (plage Delphini au nord).
- Églises et monastères : la majorité des églises et monastères sont récents et ne contiennent donc pas de véritables curiosités, fresques ou icônes remarquables.
- Agia Varvara entre Ermoupolis et Kini
- Eglise de la Kamissis à Ermoupolis (voir ci-dessus)
- Monastère Agios Faméromeni près du village de Ano Manna.
- Plages : les principales plages de l'île sont au sud et à l'ouest de l'île : Vari, Mega Gialos, Posidonia, Finikas, Galissas, Kini. Il existe d'autres plages au nord ouest de Syros après Kini (Grammata par exemple) mais elles demeurent difficiles d'accès en raison de l'état des routes et une longue marche est nécessaire (prévoir provisions et eau en quantité).

Comment arriver à Syros depuis la France et depuis la Grèce ?

- Vols réguliers Paris Athènes puis vols intérieurs Athènes Syros : vols quotidiens avec Air France et Aegean Airlines pour Paris Athènes.
- Vols charters Paris Mykonos  puis ferrys entre Mykonos et Syros.
- Vols réguliers Paris Athènes ou charters Paris Athènes (départs de province en saison touristique Lyon, Nantes, Toulouse, Marseille, Strasbourg, etc...) puis bateaux au départ du Pirée pour le port de Ermoupolis petite capitale de l'île de Syros. Différents bateaux sont possibles suivant les périodes et compagnies maritimes: highspeed ou ferrys.
- Nombreux bateaux entre les îles des Cyclades au départ du port de Ermoupolis à Syros pour Mykonos, Santorin, Paros, Tinos, Amorgos (via Naxos ), etc... 

Nos possibilités de séjour sur l'île de Syros :
Hôtels de diverses catégories (A, B, C) situés dans les différents villages de l'île : Chora Ermoupolis, Finikas, Azolimnos, Posidonia principalement.
Locations de studios et appartements à Chora, Ermoupolis.
Locations de maisons : non disponible à Syros.


 

Conditions générales - Mentions Légales - Détours 2014 - Site réalisé par Dare Pixel