GUIDE TOURISTIQUE A DESTINATION DES ILES GRECQUES : VOYAGE SUR L'ILE DE IOS

DESCRIPTIF, GEOGRAPHIE DE L'ILE DE IOS :

L'île de Ios est située à mi-chemin entre Naxos et Santorin (Thera). Sa superficie est de 108 km2, c'est une île rocheuse dont les plus hauts sommets sont le mont Pyrgos à 713 mètres et le Profitis Ilias à 519 mètres. L'île possède quelques rares plaines et vallons cultivables. Elle devient, dès l'arrivée de la saison chaude, totalement aride, sauf en de rares lieux, dans l'antiquité, l'île était couverte de chênes qui servaient à la construction des bateaux. Il semble certain que l'île de Ios ne retrouvera jamais ses anciennes forêts.


L'île de Ios serait le lieu de naissance d'Homère, mais assurément, d'après beaucoup d'écrits anciens, celui où il serait décédé et enterré, mais comme l'existence même du très célèbre Aède est sujette à caution, il n'y a pas de véritable tombe d'Homère. Le fait qu'un tombeau à titre d'hommage ait été reconstitué il y a quelques années ne permet pas d'enlever toutes les incertitudes sur ces faits.
L'île possède quelques belles criques de sable réparties dans différents points de l'île. Depuis quelques années, les autorités de l'île essaient de développer les infrastructures routières afin que certaines plages soient accessibles avec moins de difficulté et ainsi attirer une nouvelle clientèle plus sage et qui dévalorise moins leur île. Ceci est nécessaire afin que les habitants permanents (autour de 1800 environ) puissent continuer à vivre sur Ios. L'île est en effet trop aride pour être auto suffisante aussi bien avec les produits maraichers, que la culture de la vigne et la pêche côtière, et n'est pas assez riche en eau pour satisfaire un tourisme de masse. Comme une grande majorité des îles des Cyclades, Ios doit faire venir l'eau potable du continent par bateaux citernes. 

Depuis quelques longues années, l'île est devenue au cœur de l'été une immense boite de nuit pour jeunes principalement nordiques et Anglo-saxons. Quelques rues de la petite capitale Chora alignent les bars et clubs pour les amateurs de festivités tardives et parfois très alcoolisées qui vont jusqu'au bout de la nuit. Il n'est pas rare de retrouver au matin, les fêtards alignés sur les plages dormant d'un sommeil qui serait loin d'être celui du juste. Il est donc conseillé aux personnes qui désirent profiter de l'île dans le calme et la sérénité de venir la découvrir hors de la haute saison de l'été (juillet août). Ils pourront à ces périodes retrouver une île classique des Cyclades avec son petit port, ses moulins, ses maisons blanches chaulées et les dômes bleus de ses églises et chapelles, la vie traditionnelle de ses habitants, la belle plage de Mylopotas et ses criques de sable réparties particulièrement sur les côtes sud ouest de l'île qu'il faut aller découvrir.

MYTHOLOGIE, HISTOIRE DE L'ILE DE IOS :

Lors des fouilles effectuées sur l'île, des tombes ont été trouvées dans la région de Manganari. Celles-ci montrent que l'île aurait été occupée dès le 3ème millénaire avant J.C. Elle faisait sans aucun doute partie des îles des Cyclades qui se sont développées à cette période avec la civilisation cycladique (3200 à 2000 avant J.C). Au lieu dit Skarkos près d'Epano Kambos, il reste des murs d'une cité de l'époque cycladique (âge du bronze : 2700 à 2300 avant J.C) dont la hauteur peut atteindre 3 mètres.
Elle aurait été également occupée par des phéniciens comme une grande proportion des îles des Cyclades. La suprématie minoenne devient prépondérante à partir de 2000 avant J.C et sans doute que les mycéniens ont suivi les conquêtes des crétois à partir de 1400 avant J.C.

 
Après 1200 avant J.C et la fin de la civilisation mycénienne, il y a une longue vacance avant l'arrivée des doriens qui s'installent en Grèce continentale autour de 1000 avant J.C et sur les îles des Cyclades entre 900 et 800 environ. 
On sait que l'île fait partie de la ligue de Délos au 4ème siècle avant J.C, puis elle suit les différentes modifications des autres Cyclades : empire hellénistique, empire romain, empire byzantin. Comme toutes les autres îles, elle subit les vicissitudes des îles avec invasions, pillages, razzias suivant les évolutions de l'empire byzantin qui subit différentes guerres. En 1203 après le siège de Constantinople, Ios fait partie du duché de Naxos sous protection de Venise avant d'être reconquise en 1300 par les byzantins. En 1397 elle redevient vénitienne et Venise prend un accord avec l'empire ottoman en 1419 et conserve la maîtrise de l'île de Ios. Après les pillages de Barberousse en 1537-1538, l'île devient turque et le restera jusqu'à la guerre d'indépendance de 1821 soit presque 300 ans. Elle devient membre du nouvel état grec après les accords de paix entre turcs et grecs (proclamée en 1830). 

A DECOUVRIR SUR L'ILE DE IOS :

- Chora : la petite ville cycladique construite au pied d'un éperon rocheux (kastro médiéval vénitien) est située sur les restes d'une ville antique. Elle est semblable à beaucoup de villes des îles des Cyclades avec ses petites maisons blanches, ses ruelles, ses églises aux dômes bleus (Agia Ekaterini et Prodromos). La vieille ville de Chora est en réalité minuscule, le reste de la ville est récent. Près de la ville, les vieux moulins à vent ne servent plus que de décor typique. Chora conserve un certain charme lorsque la ville est encore endormie (comme les fêtards).
- Musée archéologique de Chora : ce musée contient les résultats des fouilles faites sur l'île, principalement le site de Skarkos (époque cycladique), ainsi que les époques hellénistiques et romaines découvertes sur le site de la ville antique qui était située sous Chora.
- Gialos : le port de Ios est situé dans une rade profonde et bien abritée. Le port est essentiellement animé par l'arrivée et les départs des ferrys et highspeed. Il possède quelques restaurants, cafés et hôtels ainsi qu'une petite plage. Comme l'animation a lieu dans la Chora à 2 km là-bas sur les hauteurs, le village reste calme.
- Site de Skarkos : il est encore fermé au public et cela est dommage pour les amateurs d'archéologie car les maisons sont parfois encore assez bien conservés avec des murs de près de 3 mètres de hauteur, ce qui est rare pour un site grec qui date de près de 4300 ans.
- La tombe d'Homère : située tout au nord de l'île au bout d'une route, la ballade vaut davantage pour le paysage que pour la tombe qui est hypothétique et même tout à fait fausse, il faut bien que Ios possède sa célébrité. Les légendes disent que la mère d'Homère serait native de cette île et qu'il y serait mort. Beaucoup d'historiens pensent qu'Homère n'a pas existé et qu'il s'agit d'un ensemble de conteurs de l'époque antique qui ont crée au fil des siècles l'Iliade et l'Odyssée. La question restera sans doute sans réponse.
Près de cette tombe, est érigée une tour hellénistique (200 avant J.C environ) connue sous le nom de Psarapyrgos.
- Monastère de Kalamos : situé à 350 mètres d'altitude, ce monastère a été fondé au 18ème siècle. Il n'y a plus de moines mais les habitants l'entretiennent et fin août, les habitants se réunissent pour une grande fête (comme sur plusieurs îles, les habitants construisent autour de certaines églises des tables et bans de pierre afin de se réunir et fêter leurs saints patrons et des évènements importants, à Amorgos par exemple et à Aghii Théodori, voir ci-dessous fête début septembre).
- Aghii Thédoti : église du 16ème siècle située au nord de l'île près du petit village port et plage du même nom.

Les plages : 
L'île possède beaucoup de plages de sables parfois difficiles d'accès mais la municipalité de Ios fait de gros efforts pour faire des routes asphaltées afin de desservir de nouveaux lieux autour de l'île.
- Mylopotas : longue plage de sable (2 km) située à proximité de Chora, des hôtels et des restaurants permettent de profiter de cette plage avec toutes ses activités nautiques, etc... Il est certain qu'au mois d'août, cette plage est très encombrée. 
- Gialos : le petit port possède une plage et une autre à environ 2 km (Koumbara).
- Manganari : une des plus belles plages de sable de l'île de Ios.
- Psashi Beach et Aghia Theodori : situées sur la côte est.
- Autres plages sur la côte sud : Le long de la route entre Chora, Milopotas et Manganari, de nombreuses plages vous permettrons de changer même si parfois les distances pourront paraître assez longues. Il faut penser à toujours emporter le nécessaire pour se restaurer et se réhydrater.

Comment arriver à Ios depuis la France et depuis la Grèce?

- Vols réguliers Paris Athènes puis vols intérieurs Athènes Santorin : vols quotidiens avec Air France et Aegean Airlines pour Paris Athènes puis ferrys entre le Pirée ou Santorin et Ios.
- Vols charters Paris Santorin, Lyon Santorin, Nantes Santorin,  puis ferrys entre Santorin et Ios.
- Vols réguliers Paris Athènes ou charters Paris Athènes (départs de province en saison touristique Lyon, Nantes, Toulouse, Marseille, Strasbourg, etc...) puis bateaux au départ du Pirée pour le port de Platy Yalos à Ios. Différents bateaux sont possibles suivant les périodes et compagnies maritimes : highspeed ou ferrys.
- Nombreux bateaux entre les îles des Cyclades au départ du port de Plati Yalos à Ios pour Mykonos, Santorin, Naxos, Paros, etc... 

Nos possibilités de séjour sur l'île de Ios :
Hôtels de diverses catégories (A B, C) situés dans les différents villages de l'île : Plati Yalos, Chora, plage de Mylopotas.
Locations de studios et appartements à Mylopotas.
Locations de maisons : non disponible à Ios.

 

Conditions générales - Mentions Légales - Détours 2014 - Site réalisé par Dare Pixel