combiné d'île Santorin folegandros  séjour sur l'île de Folegandros

GUIDE TOURISTIQUE A DESTINATION DES ILES GRECQUES : VOYAGE SUR L'ILE DE FOLEGANDROS

DESCRIPTIF, GEOGRAPHIE DE L'ILE DE FOLEGANDROS :

L'île de Folegandros est située entre les îles de Milos et de Sikinos. C'est une petite île de 32 km2, elle a population d'environ 600 à 800 habitants qui vivaient jusqu'à il y a quelques années de la pêche et de maigres champs presque arides, une vie difficile qui entrainait un exode massif. Elle a été, à différentes époques, un lieu d'exil traditionnel (depuis la période macédonienne et romaine jusqu'au 20ème siècle de 1920 à 1970 dictatures de Métaxas et des colonels). Il faut préciser que son nom signifierait « la rocheuse » et que ce nom n'est pas usurpé, c'est un bloc rocheux culminant à 415 mètres, abrupt aux falaises éblouissantes.
Depuis quelques années sa beauté naturelle est reconnue pour ne pas dire renommée si bien qu'en haute saison, une foule cosmopolite se presse dans le vieux village de Chora et que les hôtels, rares il y a encore 10 ans, ont poussé plus vite que les champignons à l'automne. Il est donc préférable d'aller découvrir Folégandros en dehors de la haute saison (juillet et août) pour retrouver son véritable charme et sa beauté qui sont réels. 
L'île est constituée de 3 villages, Karavostasi, le port de l'île avec une petite plage, Chora, la capitale située entre le point culminant de l'île et la falaise, Ano Meria, petit village dispersé puisqu'à l'origine les maisons étaient de petites fermes construites au bord des champs. Il est évident que l'eau est rare sur cette île comme sur beaucoup de Cyclades. Auparavant les îliens se contentaient de ce qui tombait du ciel et l'eau était un bien précieux, avec l'afflux des touristes au cœur de l'été elle est loin d'être suffisante et l'eau arrive par bateaux citernes du continent, elle est donc rare et chère. Mais les habitants permanents ne se plaignent pas de cette évolution car grâce au tourisme ils peuvent vivre sur leur île au lieu de s'exiler pour travailler comme il y a encore quelques années.

MYTHOLOGIE, HISTOIRE DE L'ILE DE FOLEGANDROS :

D'après la mythologie, elle aurait été habitée par des bergers de Grèce continentale, et comme il n'y avait que des hommes sur l'île, elle fût nommée Poly Andros (plusieurs hommes) ce nom modifié par les marins serait devenu Polykandro.
Ile pauvre, elle aurait été habitée à l'origine par des cariens, puis par des phéniciens qui la nommèrent la rocheuse dans leur langue, nom qui lui est resté et qui correspond bien à la vision que l'on découvre à l'arrivée devant cette île (il est difficile de savoir quel est la bonne origine de son nom).
Des vestiges archéologiques indiquent que l'île aurait été habitée au 3ème millénaire avant J.C, sans doute que l'île faisait partie de la civilisation cycladique (3200 à 2000 avant J.C). Les minoens crétois dont la thalassocratie dominait toutes les Cyclades en prirent possession, après la chute des minoens, peut-être que les mycéniens les remplacèrent mais il n'y a pas de véritable trace. A l'arrivée des doriens qui envahirent la Grèce entre les années 1200 (non confirmé) et surtout à partir de 1000 et jusqu'en 800 avant J.C, ceux-ci prirent possession de l'île et depuis cette période l'île de Folegandros partage la destinée des autres Cyclades : civilisation grecque géométrique et archaïque puis confédération athénienne (5ème siècle avant J.C, les îliens payaient un tribut à Athènes), domination macédonienne (après la victoire de Chéronée en 338 avant J.C), puis empire romain et empire byzantin. Ravages et raids barbaresques, colonie vénitienne (1207 prise de Constantinople par les croisés francs et duché de Naxos), domination ottomane (1617-1821) et aussi occupation russe entre 1770 et 1774, et indépendance dans le nouvel état grec après la guerre de 1821 (proclamée en 1830). 

A DECOUVRIR SUR L'ILE DE FOLEGANDROS :

- Karavostasi : le petit port de l'île accueille tous les ferrys et highspeed qui arrivent des différentes îles des Cyclades et du Pirée. Avec le développement touristique, le port c'est étendu et de nouvelles constructions (hôtels et locations, restaurants, cafés) sont apparues. En dehors de la haute saison, lorsque les touristes sont presque trop nombreux pour cette petite île, le petit port reste calme et il est agréable de profiter de sa plage. Un bus fait l'aller retour plusieurs fois par jour entre le port de Karavostasi et Chora et il permet de visiter l'île.
- Chora, Folegandros : La petite capitale est située à environ 300 mètres d'altitude, à l'abri des raids des pirates, juste au bord de la falaise avec une vue assez éblouissante. La ville a été construite en 1212 par le vénitien Sanudo Marco, duc de Naxos, suivant un plan similaire à d'autres îles (comme Sifnos et Kimolos) les hauts murs des maisons de pierre forment une enceinte extérieure, une forteresse se crée ainsi presque naturellement, suivant la même méthode que les bastides du sud ouest en France ou les vieux villages de l'île de Chio). Dans le Kastro fortifié et la Chora un dédale de ruelles dallées, permet d'accéder à de petites places, fleuries et ombragées, de petites églises dont certaines datent du 17ème, un village qui a su conserver ses anciennes demeures, ses maisons chaulées traditionnelles, ses passages voutés, un ensemble interdit aux voitures où il fait bon flâner.
Profiter de la vue époustouflante en longeant la falaise en remontant jusqu'au paleokastro et l'église de la Panagia devant un à pic de 300 mètres.
- Ano Meria : situé à 5 km au nord ouest de Chora c'est un chapelet de hameaux agricoles aux maisons disséminées aux bords des champs. Cette région produit quelques légumes et des céréales, elle abrite les quelques paysans qui arrivent à vivre difficilement de leurs maigres champs répartis sur des terrasses et aux murets de pierres, c'est de cette région que partent des sentiers muletiers qui permettent de faire des randonnées à travers l'île et d'accéder à quelques plages isolées (Agios Nikolaos, Voreina, Ligaria, Serfiotiko). 

Les plages de l'île de Folegandros :
- Angali : belle plage d'un accès assez facile d'Ano Meria (route asphaltée).
- Vardia et Livadi : près de Karavostasi.
- De nombreuses criques de sables ou de galets réparties dans diverses parties de l'île, voir ci-dessus au départ par exemple d'Ano Meria.

Comment arriver à Folegandros depuis la France et depuis la Grèce?

- Vols réguliers quotidiens Paris Athènes : vols quotidiens Aegean Airlines ou Air France.
- Vols charters Paris - Athènes, Lyon - Athènes, Nantes - Athènes puis bateaux au départ du Pirée pour le port de Karavostassi situé à quelques kilomètres de la capitale de Folegandros : Chora.
- Vols charters Paris - Santorin, Lyon - Santorin, Nantes - Santorin en saison touristique puis bateaux entre le port de Santorin Athinos et le port de Karavostassi à Folegandros ( attention en fonction des horaires 1 nuit peut-être obligatoire à aller et au retour à Athenes ou Santorin).

Différents bateaux possibles suivant les périodes et compagnies maritimes : highspeed et ferrys.
Nombreux bateaux entre les îles des Cyclades au départ du port de Karavostassi pour Milos Santorin, etc... mais via Santorin pour la majorité des bateaux.

Nos possibilités de séjour sur l'île de Folegandros :
Hôtels de diverses catégories (A, B, C) situés dans les différents villages de l'île : Karavostassi et Chora petite capitale de l'ile située sur les hauteurs.
Locations de studios et appartements à Karavostassi.
Location de maisons : non disponible à Folegandros.

Notre représentant à Folegandros vous accueille au port de Karavostassi pour vous transférer à votre hôtel ou votre location.

 


Conditions générales - Mentions Légales - Détours 2014 - Site réalisé par Dare Pixel