Géographie de l'Île de Poros

L'île de Poros est située juste en face de la ville de Galatas dans l'Argolide. Elle en est séparée par un étroit chenal de quelques centaines de mètres (Poros signifie passage en Grec). Poros est formée de 2 îles reliées par une jetée : îlot de Sféria comprend la ville de Poros et l'île de Kalavria. Plantée de pins, elle est peu habitée. Les deux îles font un ensemble de petite taille 27 km2, mais l'île de Kalavria a quand même un sommet à 390 mètres. Sféria est un l'îlot volcanique. Le nombre d'habitants est de 4000 environ.
Le village, qui date principalement du 18 et 19ème siècles, a conservé ses maisons de caractère et son animation méditerranéenne. L'île de Kalavria est vallonnée, avec des collines et des vallées verdoyantes plantées de pins, d'oliviers, de citronniers, de pistachiers et de chênes, qui se terminent en petites criques qui permettent des vacances détendues et des promenades.
L'île vît surtout de la pêche et d'un tourisme familial, grec principalement, car elle est proche d'Athènes par bateaux rapides. Beaucoup de grecs qui y sont propriétaires de maisons et d'appartements viennent y passer les fins de semaines dès la belle saison.

Mythologie, hitoire de l'Île de Poros

Les deux îles qui forment Poros étaient nommées dans l'antiquité Sphairia et Kalaureia. L'antique Kalaureia serait le lieu de naissance de Thésée. Le roi d'Athènes, Égée avait déjà eu deux épouses qui ne lui donnèrent pas d'enfant. Les prêtres lui dirent qu'il devait instaurer un culte à Aphrodite puis il alla consulter l'oracle de Delphes dont la réponse était peu explicite. De retour, il partit à Corinthe où Médée lui dit qu'elle se chargerait de lui faire avoir un fils, par des moyens magiques. Ensuite, il partit pour Trézene (près de Galatas en Argolide) pour discuter avec deux autres rois, Pitthée et Trézen, du partage du royaume du roi Aetios. Médée grisa Égée avec des philtres et le mit dans le lit d'Aethra, fille du roi Pitthée, puis dans la même nuit Poséidon s'unit aussi à la fille de Pithée.
Poséidon consentit à ce que la naissance de l'enfant soit attribué à Égée. Le roi se réveilla dans le lit d'Aethra et se souvenant de l'oracle de Delphes, demanda que l'enfant soit élevé en secret à Trezene. Il repartit pour Athènes en cachant son épée et ses sandales sous un lourd rocher creux connu sous le nom de l'autel de Zeus. Son fils ne devait revenir à Athènes que porteur des preuves de sa naissance, ce qu'il fît après avoir prouvé sa vaillance en tuant sur la route d'Athènes divers brigands.
Il partit ensuite combattre le minotaure dans le palais de Minos (Knossos), une autre longue histoire ou mythe.
Des fouilles ont révélé des traces d'habitats sur l'île dès le 3ème millénaire avant J.C. L'histoire de Thésée semble recouper le fait que l'île était en rapport avec la civilisation minoenne et les villes antiques de la même période (qui sont devenues les cités de la civilisation mycénienne et de l'âge du bronze : Athènes, Trezène, etc...). Des vestiges de cette civilisation ont été trouvés ainsi qu'un port du 12ème siècle avant J.C.
A la période classique, elle portait le nom de Kalaurie et elle appartenait à Poséidon (voir le mythe de Thésée et l'intervention de ce dieu). Les restes d'un ancien temple qui lui était dédié ont été fouillées au sommet de l'île.
L'île de Kalaurie était le centre d'une amphictyonie (ligue religieuse pour administrer un site) au 7ème siècle avant J.C. Après la dissolution de l'amphictyonie, le sanctuaire de Poséidon continua a être visité par ses adeptes (c'est dans ce temple que l'orateur Démosthène, poursuivit par des soldats macédoniens, s'est empoissonné en 322 avant J.C).
Comme les autres îles grecques, Poros est devenue possession macédonienne par la victoire de Chéronée (338 avant J.C) puis romaine et ensuite dépendance de l'empire Byzantin.
En raison des vicissitudes de l'empire byzantin, l'île de Poros comme les autres îles a subi diverses razzias de pirates et cela a continué après la prise de Constantinople en 1204 et a sans aucun doute été l'objet de pirateries des soldatesques des croisés. Par contre, elle n'aurait jamais été conquise par les turcs et serait restée une île indépendante jusqu'à la période de la guerre de 1821 entre la Grèce et la Turquie. Les fortifications de Kastelli et la vieille ville montrent que l'île devait être sous influence de Venise comme la ville proche de Nauplie, mais rien n'est certain, car par exemple, l'îlot de Bourtzi, qui a été construit sous les byzantins en 640 pour protéger l'île des pirates, a été occupée par les vénitiens mais aussi par les ottomans.
Elle prend une part active à la guerre de 1821. C'est à Poros que les premières frontières de la Grèce indépendante furent confirmées lors d'une réunion des principaux protagonistes : anglais, français et russes en 1828 avec le premier gouverneur grec Kapodistrias.

A découvrir sur l'Île de Poros

  • Temple de Poséidon : une route monte jusqu'aux ruines du temple qui date du 6ème siècle avant J.C. Il ne reste pas grand chose, juste la base au sol, près d'un joli bois de pins, avec une belle vue sur l'île et le golfe Saronique.
  • Monastère Zoodohos Pigi (monastère de la vierge de la source de vie) : Après le temple, la route descend vers le monastère construit au 18ème siècle. Un ensemble blanc fortifié aux ouvertures étroites, au milieu d'un vallon verdoyant de vénérables cyprès et de l'unique source de l'île qui serait curative (?).
  • Ville de Poros : les maisons blanches de la ville s'étagent sur les collines. Les ruelles, les courettes fleuries de jasmin et de vignes ont conservées leur aspect traditionnel. Sur le port, les tavernes de poissons sont encore décorées de peintures naïves.
    De Poros en traversant le chenal, il est possible d'aller visiter (avec une voiture) cette partie de l'Argolide et la vallée des citronniers (lemonadassos) qui se trouve à quelques kilomètres de Galatas.

 

 

Découvrir nos voyages sur les Îles du Golfe Saronique


Conditions générales - Mentions Légales - Détours 2014 - Site réalisé par Dare Pixel