Séjour combiné avec Kalymnos

Voyage sur l'Île de Kalymnos

L'île de Kalymnos fait partie des îles du Dodecanèse (les douze îles) dont la préfecture est Rhodes. Les îles de cette préfecture suivent la côte turque de Rhodes jusqu'à Patmos. Kalymnos est située entre les îles de Leros au nord et Kos au sud (environ 12 km). La côte turque avec la péninsule de Bodrum se trouve à quelques encablures. C'est un micro archipel avec quatre îlots autour de l'île principale de Kalymnos : Télendos, Pserimos, Pali et Kalolimnos. Sa superficie est d'environ 110 km2, c'est une île montagneuse et rocailleuse (le mont Profitis Ilias culmine à 670 mètres). Elle est d'origine volcanique avec ses rochers de calcaire et de tuf et ses hautes falaises ce qui donne l'impression, lorsque les ferrys longent l'île et avant d'accoster, d'un rocher aride. Elle possède pourtant d'étroites vallées verdoyantes (Vathi, Myrties, Chorio).
Sa capitale Pothia est un centre animé car la population de l'île est nombreuse (environ 15 000 habitants) en rapport à sa superficie. La petite ville s'étend dans une vallée étroite et entourée de montagnes arides avec des villages différents mais qui semblent se confondre: Agia Barbara, Chora, Panormos.
Le port de Pothia est le centre commercial de l'île, il est construit depuis le port en espaliers sur les montagnes environnantes. Il y a encore quelques années les murs des maisons étaient peintes de diverses couleurs pastels mais la tradition kalymniote est en train de se perdre. Tous les jours de nombreux navires marchands accostent, des ferrys et des hydroglisseurs arrivent, repartent et desservent les autres îles du Dodecanèse et le Pirée. La ville en plus de son petit centre administratif possède des banques, des commerces divers, centre médical, cafés et de très nombreux restaurants et tavernes qui longent les quais.
L'île a toujours eu une activité propre (marine marchande, pêche aux éponges, agriculture comme les cultures maraichères, les agrumes et la production de miel de thym, et maintenant de la pisciculture) si bien que le tourisme n'a presque jamais été nécessaire pour faire vivre ses habitants.
L'activité la plus connue était la pêche aux éponges qui était pratiquée depuis des milliers d'années (voir à ce sujet un passage dans l'œuvre d'Homère). L'île de Kalymnos était un centre important pour cette pêche jusqu'au 19ème siècle lors de l'occupation ottomane. Suite à des maladies les éponges sont devenues rares et l'activité de la pêche a décliné, elle est devenue plus que secondaire maintenant, surtout que les éponges synthétiques ont envahi le marché.

Histoire de l'Île de Kalymnos

Kalymnos est habitée depuis l'antiquité, d'après les historiens à l'origine par des Cariens, elle est citée dan l'œuvre d'Homère, comme participant à la guerre de Troie. A l'époque classique elle est pendant quelques temps sous domination perse avant d'être sous celle d'Athènes avec la ligue de Delos.
Elle une des premières îles à devenir catholique (la proximité de Patmos est sans doute pour quelque chose dans ce fait, voir sur cette île les commentaires sur l'apocalypse selon St Jean).
L'île passa ensuite sous la domination de l'empire romain puis naturellement sous l'empire Byzantin et au 13ème siècle utilisé comme port par les vénitiens avant de devenir possession des chevaliers de l'ordre de Saint Jean jusqu'en 1522. Ils y qui construisent une importante forteresse. Les turcs s'emparent de l'île en 1522 et l'île restera sous domination turque jusqu'au début du 20ème siècle (presque 400 ans). Lors de la guerre entre les turcs et les italiens en 1912, l'Italie prit le contrôle des îles du Dodecanèse dont Kalymnos et celles-ci demeureront italiennes jusqu'à la fin de la 2ème guerre mondiale en 1945 puis sous occupation britannique avant d'être rétrocédée à la Grèce avec les autres îles du Dodecanèse en 1948 soit depuis seulement un peu plus de 60 ans.

A découvrir sur l'Île de Kalymnos

Le développement touristique est récent et le nombre d'hôtels est encore réduit et d'une qualité moyenne, celui-ci se développe depuis la création d'un petit aéroport avec des vols pour Athènes (car les ferrys depuis le Pirée sont très longs). Le réseau routier de l'île a été goudronné en totalité et permet d'effectuer le tour de l'île, même si certaines voies sont encore étroites. Les modestes stations balnéaires de Massouri Myrties, Kandouni et Panormos possèdent quelques hôtels ainsi que quelques criques de galets et de sable mélangés. Les principales activités de l'île sont l'escalade car elle possède des falaises imposantes et il y est organisé tous les ans un festival d'escalades, mais aussi les randonnées pédestres. L'atmosphère familiale, la vie locale avec des spectacles pendant l'été et son animation toute méditerranéenne, ses restaurants de poissons, c'est une vie grecque paisible qui attend le voyageur.
Le nouveau musée archéologique de Pothia, construit spécialement et ouvert en 2010, contient quelques statues de bronze trouvées dans les eaux proches. Elles sont parfaitement conservées et méritent d'être admirées particulièrement une statue en bronze attribuée à Praxitèle et celle d'un soldat.

A voir

  • Des petits villages et ports : Emborios, Argimonta, Vothini Vlichadia, Rina.
  • La belle vallée de mandariniers de Vathi
  • Les monastères d'Agios Panteleimon, Agios Savvas, Agia Katerina.
  • La belle plage de sable de Vothini Vlichadia avec ses petites tavernes au bord de l'eau.
  • Les plages de Masssouri, Kantouni et Emborios. Il existe quelques autres criques mais accessibles uniquement par bateau ou après une longue marche.
  • Le vieux Kastro de Chora à 3 km de Pothia qui conserve quelques vestiges du 4ème siècle avant J.C et de l'époque hellénistique.
  • Au nord ouest de Pothia le Péra Kastro ou Kastro tis Chryssocherias dont l'église possède une icône de la vierge aux mains dorées. Des fouilles ont montré que ce site était habité depuis l'époque mycénienne.
  • L'église du christ de Jérusalem entre Chorio et Panormos construite en partie avec des pierres antiques sur l'emplacement d'un sanctuaire dédié à Apollon.
  • Il existe de nombreuses petites chapelles dont certaines datent des 11 et 13ème siècle jusqu'au 17ème siècle mais qui sont malheureusement souvent fermées.
  • La petite île de Telendos avec son village de pêcheurs qui possèdent quelques belles plages.
  • Les nombreux restaurants de poissons sur le port de Pothia avec calamars, octopus, barbounias, et diverses variétés de poissons suivant la saison et la pêche du jour.
  • Attention à la fête de Pâques qui est particulièrement bruyante avec l'habitude grecque des pétards qui à Kalymnos est encore remplacé par la dynamite à l'arrivée des bateaux.


Comment arriver à Kalymnos depuis la France et depuis la Grèce?

  • Vols réguliers Paris Athènes puis vols intérieurs Athènes Kalymnos : vols quotidiens Air France ou Aegean Airlines.
  • Vols réguliers Paris Athènes ou charters Paris Athènes (départs de province en saison touristique Lyon, Nantes, Toulouse, Marseille, Strasbourg, etc...) puis vol intérieur Athènes Kalymnos sur Olympic air (nuit à Athènes souvent obligatoire).
  • Différents bateaux possibles suivant les périodes et compagnies maritimes : highspeed, ferrys.
  • Nombreux bateaux entre les îles du Dodecanèse au départ du port de Pothia vers Kos, Rhodes, Samos, Patmos, Nissiros, Tilos, Leros, Symi, Pirée, etc...

 

Nos possibilités de séjour sur l'île de Kalymnos

  • Hôtels de diverses catégories (B, C) situés dans les différents villages de l'île (Panormos et Massouri).
  • Locations de studios et appartements, locations de maisons : non disponible à Kalymnos.

 

Notre représentant à Kalymnos vous accueille à l'aéroport ou au port de Pothia pour vous transférer à votre hôtel ou à votre location, il peut aussi vous fournir une voiture en location.

 

Découvrir nos voyages sur les îles du Dodécanese


Conditions générales - Mentions Légales - Détours 2014 - Site réalisé par Dare Pixel