Autotours avec l'Argolide

                                                  Circuits organisés avec l'Argolide 

GUIDE TOURISTIQUE A DESTINATION DU PELOPONNESE : VOYAGE DANS L'ARGOLIDE

L'Argolide est la région la plus connue et la plus visitée du Péloponèse car elle possède un nombre de sites archéologiques célèbres dont les principaux à découvrir absolument sont : 
- Epidaure et son théâtre à l'acoustique fabuleuse


- Mycènes(revoir la tragédie des Atrides) où vous pourrez découvrir la porte des lionnes, les tombeaux dont le trésor d'Atrée.

-la forteresse de Tyrinthe aux murs cyclopéens

- Corinthe avec sa vieille cité Gréco romaine qui a vu passer les premiers apôtres


- La vieille ville de Nauplie (1ère capitale de la Grèce moderne au 19ème siècle ) 
- un nombre important de petits villages et ports, des plages (Tolo, Paléo, Epidavros, Karathonas, Porto Heli ) et une vie locale toujours vivante.

Mythe et histoire de Mycènes

mycenes porte des lionnes argolide Grece

La ville de Mycènes est la capitale du royaume mycénien des Atrides dont le principal héros est Agamemnon principal chef pendant la guerre de Troie. La ville de Mycènes est dite riche en or  ce qui s’avérera véritable après les fouilles faites par Schliemann à la fin du 19eme. La ville de Mycènes donnera son nom à la civilisation mycénienne qui prendra son essor à partir de 1700 av. J.-C. en Grèce continentale jusqu’aux environs de 1300 avant J.C  La fin de cette civilisation demeure inexpliquée. Différentes causes ont été indiquées et principalement : tremblements de terre, invasions de nouveaux peuples. La mémoire de cette civilisation est demeurée pendant des siècles en grande partie en raison de l’œuvre d’Homère  l’Iliade et l’odyssée dont les vers étaient récités par les aèdes puis furent écrits. Pendant longtemps considéré comme mythique la ville redécouverte depuis plus d’un siècle permet de comprendre divers aspects de cette brillante civilisation

Visite du site de Mycènes

linteau porte des lionnes mycenes argolide Grece

La ville a été fouillée et son plan assez parfaitement défini. Elle est située sur un promontoire rocheux qui permet d’avoir une vue sur toute la vallée de l’Argolide avec ses cultures.  Les remparts en murs cyclopéens sont impressionnants et montrent la puissance de la ville à l’époque des Atrides. La porte dite des lionnes est l’entrée principale de la ville fortifiée, constituée de pierres monolithiques de plusieurs tonnes avec une gigantesque sculpture de deux lionnes de chaque côté d’une colonne. Cet ensemble daterait de 1250 avant J.C. Une deuxième porte plus secrète située au nord de la forteresse, baptisée poterne est sans doute une issue construite afin de prendre les éventuels ennemis à revers.  A l’intérieur de la forteresse, à droite de l’entrée le cercle de tombes royales contenait de nombreuses tombes dans lesquelles de nombreuses trouvailles archéologiques ont été faites maintenant visibles au musée archéologique d’Athènes (figurines, épées, vases, bijoux et des masques en or dont le fameux masque dit d’Agamemnon) (voir aussi le petit musée ouvert  près du site). Un escalier monte entre diverses constructions qui seraient principalement des ateliers et des logements d’artisans  et permet ensuite d’accéder au palais royal situé au sommet de la colline. Il n’en reste que peu de choses car il a était presque rasé, mais son plan général demeure bien visible avec ses grandes salles et son mégaron (caractéristique des palais mycéniens voir aussi Pylos et Tyrins).

Le reste de la ville s’étend sur le côté nord (poterne et citerne, se munir d’une lampe pour accéder au fond par des escaliers glissants(souvent fermé maintenant en raison d'accidents).Hors de la citadelle, il faut absolument découvrir les tombes royales à coupole  Ces tombes dite à Tholos sont construites en encorbellement, dont la hauteur peut aller jusqu’à 14 mètres, on y accède par un long corridor appelé Dromos, elle était à l’origine fermée par une porte monumentale dont il ne demeure que les trous de fixation dans les pierres, les noms donnés à ses tombes ne correspondent à aucune réalité historique : trésor d’Atrée, d’Agamemnon etc…mais ceci permet de laisser aller son imagination en retrouvant les noms des principaux mythes des Atrides.

tombe royale mycenes argolide Grece

Histoire et visite d’Epidaure:

La ville d’Epidaure était un centre de soins dédié à Asklépios. Elle est située à environ 35 km de Nauplie et 180 km d’Athènes, au milieu d’une région vallonnée et couverte de pins, d’orangers, de vignes et d’arbres fruitiers. La route côtière qui longe le golfe saronique entre Corinthe et Nea Epidaure est particulièrement agréable avec ses forêts de pins.

Le site existe depuis le 4eme siècle avant J.C, il était principalement un lieu de soins il eut beaucoup d’essor lors de la période romaine. Il reste les ruines des salles de soins, des lieux de culte et des logements où les nombreux curistes logeaient. Pour distraire tout ce monde, un vaste stade avait été construit, il ne reste qu’une cuvette longue qui ressemble un peu à celle d’Olympie mais celle-ci est plus profonde ( anciens gradins). La principale attraction de la ville antique d’Epidaure demeure son théâtre construit à la fin du 4eme siècle avant J.C au flan d’une colline boisée parfaitement intégré dans le paysage, il est parfaitement conservé, ses 34 rangées de sièges permettaient  la présence de 6000 spectateurs, puis il fut agrandi au siècle suivant afin de porter sa capacité à 10 000 personnes. Son acoustique est parfaite et demeure une prouesse technique, l’expérience est renouvelée chaque jour par les visiteurs modernes assis sur les plus hautes travées ils peuvent entendre parfaitement une personne qui parle au centre de l’orchestra. L’été des spectacles musicaux et de théâtre antique ont lieu en fin de semaine, même sans comprendre la langue c’est un moment magique qu’un spectacle dans ce théâtre vieux de plus de 2300 ans.    

 theatre epidaure Argolide grece

Histoire et visite de la ville de Nauplie

ville de Nauplie argolide grece

Le haut rocher situé juste au-dessus de Nauplie a été occupé depuis des temps très anciens (murailles et tombeaux mycéniens) mais pendant des siècles le site n’a été utilisé que de façon sporadique. Il faut attendre la période byzantine au 7eme siècle pour qu’une occupation importante se développe avec la forteresse de Acronauplie, occupée par les francs après la 4eme croisade, elle finit par revenir à Venise au 14eme siècle, la ville commence à se développer, les vénitiens construisent le fort de bourdzi sur un rocher devant le port pour protéger la cité qui compte alors jusqu’à 10 000 habitants. Prise par les ottomans puis reprise par les Vénitiens. L’armée de libération grecque entre en 1822 dans la ville et la libère du joug ottoman, le port de Nauplie devient  la première capitale de la nouvelle Grèce libre dans laquelle entre Otton de Bavière premier roi de la nouvelle Grèce indépendante. En 1834, Nauplie cède sa place de première ville et Athènes devient la capitale définitive de la Grèce moderne.

La vielle ville  construite en longues rues rectilignes  presque parallèles coupées de ruelles qui se terminent en escalier au pied de l’acronauplie a conservé son caractère de ville du 19eme siècle. Il faut flâner dans les ruelles aux maisons aux teintes bistre et aux balcons fleuris, découvrir les vieilles boutiques, les cafés et les nombreux restaurants, mais aussi visiter le musée archéologique qui  contient quelques vestiges de qualité comme une armure en bronze complète de l’époque mycénienne, des armes, des bijoux, céramiques, des masques rituels etc…Afin d’avoir une vue surprenante de la ville vous pouvez monter à la forteresse Palémede qui surplombe la ville.   La ville n’offre pas de véritable plage digne de ce nom, par contre, à quelques kilomètres la plage de Karathona est une vaste baie de sable au bord d’une pinède, lieu de baignade idéal pour les enfants qui auront pied pendant au moins 50 à 80 mètres.

plage de Karathona prsè de Nauplie argolide grece

Histoire et visite de Tirynthe

Un rocher haut de 26 mètres s’étend à quelques kilomètres de la mer à la sortie de la ville de Nauplie, cette masse vue de la route d’Argos parait naturelle alors qu’elle est surélevée d’une immense fortification de 750 mètres de longueur et qui pouvait monter jusqu’à 8 mètres de hauteur, la forteresse de Tirynthe, construction quasi mystique pour les grecs de l’époque classique qui la disait construite par des cyclopes.  Habitée depuis le néolithique (6eme millénaire avant J.C), cette forteresse cyclopéenne (construite avec, en majorité, des blocs monolithiques de plusieurs tonnes sans utilisation de mortier) date de la période mycénienne elle  a été construite vers 1500 avant J.C. Elle servait de première protection pour le port mycénien situé à ses pieds à cette époque( la mer est maintenant à plusieurs kilomètres) et pour les villes mycéniennes de l’arrière-pays (Argos Mycènes, Menée etc…)

 L’ensemble est demeurée en très bonne état, une immense forteresse aux murs épais  et indestructibles, pour accéder à l’intérieur un long couloir fortifié mène à une porte imposante du même type que la porte des lionnes à Mycènes, c’est un ouvrage militaire typique de cette période avec des casemates incrustées dans des murs épais de plusieurs mètres, une poterne cachée avec escaliers quasi invisibles etc…Au sommet de la citadelle un palais mycénien à mégaron (similaire à ceux de Mycènes et Pylos) était la demeure des rois de Tirynthe. Les fouilles ont permis de découvrir des fresques de style mycénien des armes, des bijoux, des vases qui sont visibles au musée archéologique d’Athènes.

Histoire et visite de Corinthe

Situation : Corinthe est situé à proximité de l’isthme de même nom qui sépare la Grèce continentale et la péninsule du Péloponnèse, à environ 80 km d’Athènes.

canal de corinthe arolide grece

Le canal : dès l’antiquité l’idée de creuser l’isthme a été abordée. Dès l’antiquité la richesse de la ville de Corinthe provenait des frais de halage et taxes qui étaient perçus sur toutes les marchandises qui passaient les quelques kilomètres entre le golfe de Corinthe et le golfe Saronique afin d’éviter le long trajet de contournement du Péloponnèse. La construction d’une voie dallée permettait aux bateaux d’être halés c’était le diolkos.  L’empereur Néron en 97 après J.C met en chantier la construction d’un canal, long de 3000 m, celui-ci ne sera jamais terminé. Les Français en 1883 reprennent le projet et le canal de 6346 m voit le jour en 1893. L’ouvrage ne sert plus beaucoup car les cargos de notre époque sont trop gros mais la vision de cet ouvrage mérite quelques minutes d’arrêt afin de se rendre compte du travail accompli.

Le site antique  La ville ancienne Archaia  Korinthos est située à environ 7km du canal et de la ville nouvelle située en bord de mer, elle est située sur un plateau à proximité de l’akro Corinthe forteresse utilisée en cas d’invasion depuis les temps anciens.  La visite du site permet de découvrir une ville hellénistique et romaine : une vaste agora, avec ses magasins, ses rues dallées, la fontaine Pirene, les bains romains dont les ruines sont encore assez bien conservées. Sur un promontoire au-dessus de cette ville se dresse le temple d’Apollon dont il ne reste que 7 colonnes doriques sur les 74 d’origine, ce temple construit en 550 avant J.C fût épargné par les romains lorsqu’ils détruisirent la ville grecque avant de la réhabiliter.

site archéologique de Corinthe argolide grece

L’acrocorinthe  Cette forteresse est située au sommet d’une impressionnante montagne qui surplombe l’isthme et les alentours du haut de 575 mètres, elle présentait un point de vue privilégié à l’époque antique car elle permettait de voir tous les navires et rivaux bien avant leur accostage, elle était aussi un lieu de protection difficilement prenable.  La montée à l’acrokorinthe est toujours impressionnante car les pentes sont vertigineuses. Les ruines encore visibles sont antiques, franques, byzantines, vénitiennes, ottomanes, un mélange qui résume les diverses périodes d'occupations de la Grèce.

 

 

 

 

 


Conditions générales - Mentions Légales - Détours 2014 - Site réalisé par Dare Pixel