GUIDE TOURISTIQUE A DESTINATION DES ILES GRECQUES : VOYAGE SUR L'ILE DE SKIROS

DESCRIPTIF, GEOGRAPHIE DE L'ILE DE SKIROS :

La plus éloignée des îles des Sporades est aussi la plus difficile d'accès, elle est reliée par une ligne aérienne au départ d'Athènes (un petit avion de 24 places complet souvent plusieurs mois à l'avance) et par un ferry qui relie Kimi en Eubée au port de l'île. L'île est constituée de deux gros blocs rocheux, un qui culmine à 403 mètres au nord et l'autre à 792 mètres au sud (monts Kochylas). Ces deux ensembles montagneux sont reliés par un isthme central de quelques kilomètres de large qui forme une petite plaine. Elle a une superficie de 209 km2, sa population d'environ 3000 habitants vit principalement d'agriculture (huile d'olives, vins, miel, élevage de moutons et chèvres avec production de fromage, récolte de résine) mais aussi de pèche et d'artisanat. Ils habitent en majorité la plaine centrale et la partie nord qui sont verdoyantes souvent couverte de pins, de cèdres, et de plantations d'oliviers et de vignes. La montagne au sud est presque aride couverte de chênes verts et presque inaccessible, avec des côtes rocheuses et déchiquetées. Dans cette partie de l'île vivent surtout des bergers avec leurs troupeaux de moutons, de chèvres retournées à l'état sauvage, et des petits chevaux à demi sauvages d'une race ancienne et typiques de l'île. Ces chevaux qui étaient élevés depuis l'antiquité sur l'île seraient, d'après certaines hypothèses, ceux qui ont servis de modèles pour la frise du Parthénon. Skiros est renommée pour ces fabrications de meubles peints et sculptés, ses tissus et broderies faits main et ses céramiques traditionnelles.
L'île est belle mais beaucoup moins visitée que les autres îles en raison des difficultés d'accès. Elle a conservé des traditions vivaces. En juillet et août, elle revit lorsque les grecs du continent reviennent voir leurs familles et passer des vacances. En dehors de cette période, l'île est très calme et permet de profiter d'une vie demeurée traditionnelle, de villages typiques aux maisons blanches similaires aux Cyclades, de belles criques de sable et de la gentillesse des ses habitants. 

MYTHOLOGIE, HISTOIRE DE L'ILE DE KITHNOS :

Skiros est connue dans l'histoire mythologique pour avoir été le refuge du Héros Achille. Sa mère Thetis avait baigné l'enfant dans le Styx, le fleuve des enfers, ce qui devait le rendre immortel, mais comme elle le tenait par le pied pour le plonger dans le Styx, le talon n'avait été trempé. Achille restait donc mortel s'il était blessé au talon, d'où le fameux talon d'Achille, la faiblesse d'un homme même s'il est un héros, elle savait que c'était là son point faible. Achille avait été éduqué par Chiron le centaure (les centaures sont originaires du Pelion) qui lui apprend l'art de la guerre mais aussi la médecine. Afin qu'il ne devienne pas un guerrier sa mère thétis l'envoie à Skiros déguisé en fille afin qu'il reste parmi les filles du roi Lycoméde. Peine perdue ! Le rusé Ulysse, déguisé en marchand, déploie des parfums, des bijoux et des tissus devant les filles du roi Lycoméde. Elles se précipitent toutes vers les colifichets sauf une qui va vers les armes, Ulysse découvre Achille et l'emmène à la guerre de Troie. Après des années de siège de la ville, Achille tue Hector mais le beau Paris (celui qui avait enlevé Hélène et causé la guerre de Troie) le blesse avec une flèche dans le talon guidée par le dieu Apollon. Achille meurt jeune mais glorieux comme il l'avait souhaité adolescent plutôt que vieux mais avec une vie sans éclat. 
L'autre Héros mythologique de l'île est Thésée, le vainqueur du minotaure, puis roi d'Athènes qui fût exilé à Skiros puis assassiné par le roi Lycoméde (est-ce le même roi que pour le mythe d'Achille ? Il n'y aucune certitude). Un autre mythe associe les deux précédents : Thésée aurait été tué par le roi Lycoméde, Achille serait venu à Skiros pour venger Thésée et tuer le roi avant de partir à la guerre de Troie, et le bouillant Achille aurait épousé la fille du roi, Ulysse lui montrant les armes l'aurait convaincu de partir à la guerre et d'avoir une vie glorieuse plutôt que de vivre sagement à Skiros auprès des femmes. 
L'île aurait été habitée depuis le néolithique (5000 ans avant J.C,). Des fouilles faites à proximité du Kastro ont permis de retrouver des traces de cette époque (outils en silex et en obsidienne) et des habitats du 5ème millénaire avant J.C avec tessons de poteries et disques d'obsidienne. Depuis cette époque et donc depuis 7000 ans la capitale de Skiros se trouve dans le même lieu. L'île a sans doute été habitée par des pelasges et des cariens, et devait être un comptoir minoen.
A l'époque mycénienne (qui correspondant à la guerre de Troie et au mythe d'Achille), l'emplacement du Kastro est une citadelle cyclopéenne comme en Argolide qui continuera de vivre après la fin de cette civilisation et l'arrivée des doriens (1050 à 900 avant J.C). Elle se développera lors de la civilisation géométrique (des amphores de cette période sont visibles dans le musée local).
A partir de la période classique, l'île de Skiros est sous la domination d'Athènes et de la ligue de Délos (prise de la ville par Kimon stratège athénien et installation d'une colonie athénienne 469 à 430 avant J.C). Elle passe sous domination macédonienne en 196 avant J.C avant de repasser sous l'emprise d'Athènes en 166 avant J.C. Elle fût livrée ensuite aux romains. A la période byzantine elle devient lieu d'exil et passe aux mains des génois et vénitiens après la chute de Constantinople (Byzance).
Après le pillage de Barberousse, les turcs s'en emparent en 1538 et l'île ne sera définitivement libérée qu'après la guerre d'indépendance de 1821 et après presque 300 ans de domination turque. 

A DECOUVRIR LORS D'UN VOYAGE SUR L'ILE DE KITHNOS :

- la capitale Skiros Chora : la petite ville est construite au dessous du rocher acropole occupée depuis l'époque néolithique. Les maisons cubiques de pure style cycladique aux toits plats s'étalent sur les pentes, les ruelles tortueuses, les passages voutés, ses escaliers. Rien n'a changé dans cette organisation du village grec et son charme est important. Il est possible de visiter quelques maisons typiques avec leur mobilier sculpté, les céramiques particulières aux couleurs vives, les broderies, tapis, vanneries. A visiter le musée du folklore (maison de la famille Faltaits) et un petit musée archéologique avec les trouvailles faites sur l'île.
- La citadelle, le Kastro, est l'ancienne citadelle vénitienne bâtie sur les ruines des villes antiques qui se sont succédées (quelques ruines subsistent, des ruines des murs antiques et byzantins). La vieille église Agios Georgios a été fondée en 963 par l'empereur byzantin Nicéphore Phocas, elle a été rénovée plusieurs fois mais conserve des fresques en assez bon état. Du Kastro, la vue sur les toits en terrasse de la ville et sur la mer est magnifique.
- Le site archéologique de Palamari : les fouilles entreprises à partir de 1986 ont permis de retrouver cette cité de l'époque du bronze (2800 à 1700 avant J.C) qui est assez bien conservée avec des murs d'habitations dont la hauteur moyenne est d'environ 1 mètre. Elle s'étend sur un espace de 17000 m2 au nord est de l'île à proximité de la plage de Palamari. 
- Fête du carême : lors du carême, un carnaval particulier à l'ile de Skiros a lieu avec des groupes de 3 hommes déguisés qui défilent à travers les ruelles de Chora (le vieil homme avec un habit traditionnel de berger et un masque en peau de chèvre, il porte des cloches bruyantes, un jeune homme habillé avec des vêtements traditionnels de femme de Skiros, et un homme habillé en « étranger » aux habits débraillés). La procession a lieu avec des arrêts pour effectuer une danse dite de la chèvre.

L'île de Skiros conviendra aux personnes qui désirent une vie calme et profiter de la nature. Il n'y a pas de véritable animation et les hôtels sont le plus souvent modestes.

- Plages de sable à mazagia et à Molos à proximité de la capitale, près de Kalogria, Kyra Panagia, Atsitsa, Pefkos et Agios Fokas sur la côte nord est de l'île et des criques près du port de Linaria.


Conditions générales - Mentions Légales - Détours 2014 - Site réalisé par Dare Pixel