GUIDE TOURISTIQUE A DESTINATION DES ILES GRECQUES : VOYAGE SUR L'ILE DE LEFKAS

DESCRIPTIF, GEOGRAPHIE DE L'ILE DE LEFKAS (LEFKADA, LEUCADE) :

L'île de Leucade est située à proximité du continent, elle est d'ailleurs reliée par un pont à celui-ci. Lefkas a une superficie de 303 km² et sa population est d'environ 25 000 habitants. L'île est constituée d'un ensemble rocheux avec des sommets élevés (le Stavrota :1141 m; l'Elati :1158 m; l'Epano Argos :1097 m, le Meganoros :1012 m; et d'autres sommets entre 500 et 900 m). Des plaines alluviales dans la partie sud et est. Dans le golfe qui s'étend entre l'île et le continent, un nombre important de petites îles dépendent de Lefkas dont la fameuse Skorpios « l'île d'Onassis ».
Son nom signifie « l'île Blanche ». Ceci est sans doute dû au fait que les marins voyaient de loin les hautes falaises crayeuses au sud et à l'ouest avant d'arriver sur cette île. 
Les habitants vivent principalement de l'agriculture (oliviers et vignes principalement mais aussi les arbres fruitiers, les cultures maraichères, et la production de miel), ainsi que de la pêche. D'autre part la production locale de salaisons est assez importante car des marais salants existent à Lefkas depuis très longtemps. Le tourisme se développe lentement, il est principalement d'origine grecque, et de pays nord européens grâce à des vols charters, à l'arrivée de l'aéroport de Préveza situé à proximité. L'île possède des atouts avec une vie traditionnelle qui demeure importante. Quelques villages de montagne, des ports agréables, de très belles plages de sable, mais les structures hôtelières sont assez réduites.
L'île de Lefkas est connue en Grèce pour être le lieu de naissance de deux poètes importants du pays : Valaoritis et Sikelianos. 
L'île de Lefkas est accessible depuis Athènes par la route (400km), par l'aéroport de Préveza (quelques liaisons irrégulières en été), ou par celui de Ioanina (liaisons quotidiennes depuis Athènes puis location de voiture).

MYTHOLOGIE, HISTOIRE DE L'ILE DE LEFKAS (LEFKADA, LEUCADE) :

La légende dit que la poétesse Sappho serait venue de Lesbos (Mytilene) au 6° siècle avant J.C pour se jeter dans la mer à Lefkas (le lieu dit Kavostis Kyras le saut de Leucade, situé au sud ouest de l'île).
Les premières traces d'occupation humaine datent de l'époque néolithique. Les hommes vivaient aux abords des multiples cavernes. Les mycéniens ont occupé l'île sans doute sous la dépendance d'Ithaque (située juste au sud de Lefkas), les riches plaines de Leucade étaient plus productives que l'île d'Ulysse qui est rocheuse et abrupte. Leucade fût ensuite colonisée par les Corinthiens au milieu du 7° siècle avant J.C, qui creusèrent la bande de terre qui reliait la presqu'île au continent, afin de se protéger des invasions. Les Corinthiens créèrent donc artificiellement l'île de Lefkas (les avis ne sont pas toujours identiques sur cette version de l'histoire de Lefkas). Ce passage maritime fût aussi créé pour les bateaux qui longeaient la côte et devaient avant contourner toute l'île, le trajet devenait plus sûr et plus court. La ville de Lefkada devint ainsi un port important particulièrement bien protégé des tempêtes.
La ville de Lefkada avait une activité importante et sa population au 5° siècle avant J.C était de 20 000 habitants. Elle participa à la guerre contre les Perses (elle envoya des navires pour la bataille navale de Salamine et des troupes pour la bataille de Platée). Pendant la guerre du Péloponnèse, elle s'allia à Spartes et à Corinthe (sa ville d'origine). 
La ville fût conquise ensuite par les macédoniens et Philippe de macédoine au 4° siècle avant J.C. Après la mort d'Alexandre le Grand, elle revint au roi Pyrrhus d'Epire, elle tomba ensuite aux mains des Romains en 197 avant J.C après un siège dévastateur. La bataille d'actium acheva de ruiner la ville de Lefkada et ensuite Périclita. L'île fût régulièrement envahit et pillée (Normands, Pisans etc...)., et elle revint ensuite au despote d'Epire Nicéphore 1er en 1293, et à différentes familles italiennes (génois etc...). Puis elle est conquise par les ducs d'Anjou au 14° siècle, ceux-ci organisèrent une oppression systématique qui amena les habitants de Lefkas à se révolter. En 1470, les turcs envahirent l'île puis en 1684 les vénitiens. La population n'était plus que de 6000 habitants à cette date. Grâce à cette sécurité et au développement du commerce, l'île recommença à prospérer. L'influence vénitienne est demeurée importante dans la langue des Leucadiens, dans leur culture et l'architecture de la ville, elle est associée à la tradition grecque et byzantine ce qui fait un ensemble légèrement différent de la Grèce traditionnelle. 
En 1797, l'île tombe entre les mains de l'armée française (comme Zante), puis elle est prise par les russes et les turcs en 1799 puis par les anglais en 1815 après la défaite napoléonienne. La reine Victoria donne les îles ioniennes à la Grèce indépendante en 1864. 

A DECOUVRIR SUR L'ILE DE LEFKAS (LEFKADA, LEUCADE) :

- La capitale de l'île Lefkada est située en face du continent et de la province d'Arcananie. La ville s'est développée autour de la cité vénitienne dont il est possible de découvrir des maisons du 18° (période de prospérité de la ville). Mais aussi des constructions plus légères avec un étage en bois et des toits de tôle peinte (afin de mieux résister aux éventuelles futurs tremblements de terre précédents en 1947et 1953). La ville a une activité importante car elle regroupe les administrations et les commerces de l'île. Elle attire donc tous les habitants de l'île et le soir son cœur devenu piétonnier s'anime avec le « péripato » (traditionnel des villages grecs). Quelques églises d'architecture vénitienne et baroque sont à voir : Agios Minas (1707); Agios Spiridon (rénovation au 18°), au sud de la ville l'église Ai Yanni-antzousis, fondée au 14°. De petits musées permettent d'approfondir la connaissance de l'île (bibliothèque genre petit musée byzantin avec de belles icônes, musée art populaire et musée archéologique).
- Devant la lagune : la forteresse turque et vénitienne «  Sainte Maure », du 14° siècle conserve des murailles importantes, il accueille l'été un festival prisé par les leucadiens. 
- A proximité de la ville, le couvent de Phaneromeni construit au 17° et rénové au 19°. Il renferme une icône « miraculeuse » en provenance du mont Athos, sa situation permet de découvrir une belle vue sur la ville et la baie.

Les villages et ports :
- Agios Nikitas : petite station balnéaire avec de belles plages de sable.
- Kalamisti et Agios Petros : villages de montagne demeurés presque intacts et endormis sur ses hauteurs.
- Karia : village de montagne connu pour ses productions de tissage, il possède un petit musée d'art populaire.
- Ligia : petit port de pêche qui a conservé son charme. 
- Katachori : village aux maisons de pierre en cours de restauration.

Les plages :
L'île de Lefkas est quasiment entourée de plages de sable ou de galets blancs. Sur la cote ouest elles sont situées au pied de belles falaises crayeuses. Parmi les plus belles : Agias Nikitas, Milos, Kathisma, Egremni, Mikros Gialos (Poros), Nikiana, autour du village de Kalamisti, Porto Katsiki, etc... Voilà plus que nécessaire pour profiter des plaisirs de la mer.


Conditions générales - Mentions Légales - Détours 2014 - Site réalisé par Dare Pixel